Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Navigation sur le blog

Pour découvrir l'ensemble des articles classés par catégorie, utilisez le sommaire ci-dessous!

>>>  Sommaire et index des articles  <<<

Qui suis-je... ?

Mes petites pensées au quotidien

Post-opération: conseils / expérience

Mon parcours Sleeve - 2014
Reprise parcours 2018 (abandonné)
Parcours bypass - 2022

L'obésité et ses complications
La chirurgie de l'obésité
Menus et recettes

>>   Rejoignez-nous sur les réseaux  <<


Pour recevoir un e-mail à chaque nouvelle publication, inscrivez-vous ci-dessous à la Newsletter (promis, il n'y aura pas de spam) !

Bienvenue sur mon blog

Découvrez à travers ce blog près de vingt ans de lutte face à mon obésité dite "morbide" et mon diabète de type 2.

Régimes, échecs, déceptions, maladie, dépression, découragement, et... remontée de la pente grâce à la découverte de la chirurgie bariatrique.

Je vais m'appliquer à décrire ici mon parcours vers une sleeve gastrectomie, mon opération (2014) et ma perte de poids.

Vous y trouverez également désormais un petit bout de ma vie trois ans après, le récit de mes échecs des années 2017 et 2018, et enfin quelques nouvelles de ce que je suis devenue et de mes projets, aujourd'hui, à l'aube de l'année 2022.

Mail : blog.lighterlife@gmail.com
Nous rejoindre : sur le forum
Doctissimo : Lighter-Mary
Facebook : lighterlife.groupe
Twitter : @LighterLifeM
Discord : CttmBWdkZs


>>>>> Aide / en savoir plus 

Mots clés : Mary, obésité, sévère, morbide, chirurgie, bariatrique, anneau,  gastrique,ballon, intra-gastrique, by-pass, mini by pass, bypass, estomac, dérivation,  sleeve, gastrectomie, opération, surpoids, IMC, comorbidité, parcours, régime, poids, kilos,  menus, recettes, light, allégé, food, cuisine, repas, menus, mixé, mouliné, lisse, protéïnes,  diabète, glycémie, type, équilibré, malabsorption, vitamines, compléments, échec, perte de  poids, maigrir, amaigrissement, grossir, prise de poids, psychologue, psychiatre,  nutritionniste, diététicien, endocrinologue, hypnothérapie, thérapeute, hypnose, eriksonnienne, pneumologue, cardiologue, clinique, hôpital, hospitalisation,  ambulatoire, Louvière, Lille, Anjou, Angers, belle, ronde, sport, reprise, activité, contrôle, suivi, médical, complications, chirurgien, alimentation, thérapie, cognitive,  privation, régime, photos,  avant/après, avant, après, blog, forum, soutien

Publié par Mary

L’anneau gastrique

Durée de l’intervention : trente minutes à une heure.

Cette intervention est de moins en moins pratiquée car son efficacité est maintenant remise en cause. Certains patients cependant la réclament car elle est réversible. Ce sont des personnes souvent jeunes (moins de 25 ans) et/ou qui craignent le côté définitif de la sleeve ou du bypass. Il faut savoir aussi que c’est parfois demandé par des femmes qui choisissent de se faire opérer afin de retrouver leur fertilité et tomber enceintes rapidement. Le chirurgien peut desserrer l’anneau lorsque la grossesse est commencée. Une sleeve ou un bypass nécessitent idéalement un délai de dix-huit mois avant d’envisager une grossesse, à cause des carences fréquentes qui doivent être traitées et de la perte de poids qui doit se stabiliser.

L’anneau est une technique restrictive qui consiste à placer un anneau ajustable autour de la partie haute de l’estomac : en créant une poche secondaire, on diminue la quantité d’aliments ingérés et on ralentit leur passage dans le reste de l’estomac. La satiété (moment ou l’on stoppe sa prise alimentaire) est donc rapidement atteinte. La particularité de cette intervention est donc de pouvoir régler le diamètre de l’anneau pour serrer ou desserrer l’estomac, grâce à un boîtier relié à celui-ci et placé sous la peau, généralement au niveau du flanc gauche. Le réglage de l’anneau est réalisé par le chirurgien, à distance de l’opération, sous contrôle radiologique, en injectant ou en aspirant du liquide physiologique à partir du boîtier.

 

De nombreux effets secondaires accompagnent l’installation d’un anneau gastrique comme des vomissements quotidiens, des carences en vitamines et minéraux dues à un manque d’apport puisque la réduction du volume de l’estomac, resserré par l’anneau, empêche d’avaler une quantité « normale » de nourriture. Fréquemment, les personnes opérées avouent avoir connu le « phénomène d’incarcération » d’aliments avalés trop rapidement ou mal mastiqués. Cela se traduit par des douleurs et des vomissements, pouvant nécessiter de contacter le chirurgien rapidement pour dégonfler transitoirement l’anneau et laisser passer l’aliment « incarcéré », sous peine de voir s’installer une dilatation et de devoir retirer l’anneau par cœlioscopie en urgence. La dilatation chronique est aussi une complication fréquente due à un serrage excessif de l’anneau par le chirurgien ou à un comportement alimentaire inadapté (trop rapide, avec mastication insuffisante et vomissements fréquents). Cela impose l’intervention du chirurgien.

Notez aussi qu’en cas de période de stress, d’angoisse, l’anneau devient comme un « nœud sur l’estomac », obligeant à sauter certains repas, provoquant des vomissements. Il faut alors le desserrer un peu, quitte à le regonfler plus tard.

Il peut y avoir aussi une ulcération de la muqueuse au contact de l’anneau amenant progressivement à la « migration » de celui-ci à l’intérieur de l’estomac et obligeant à une ablation cœlioscopique. L’anneau glisse donc sur la paroi de l’estomac, rentre à l’intérieur par érosion et cela nécessite une opération en urgence pour le retirer.

Il faut savoir que le pourcentage de réintervention pour complications est loin d’être négligeable. Au bout de quelques années et si l’anneau n’est pas efficace (ce qui arrive fréquemment), il devient même nécessaire de le retirer et d’envisager d’emblée une chirurgie bariatrique secondaire (sleeve ou bypass) ou, si l’estomac est trop « abîmé » par l’anneau, d’attendre quelques mois.

Source : http://www.thierrysouccar.com/sante/info/chirurgie-bariatrique-les-principales-techniques-1103

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article