Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Navigation sur le blog

Pour découvrir l'ensemble des articles classés par catégorie, utilisez le sommaire ci-dessous!

>>>  Sommaire et index des articles  <<<

Qui suis-je... ?

Mes petites pensées au quotidien

Post-opération: conseils / expérience

Mon parcours Sleeve - 2014
Reprise parcours 2018 (abandonné)
Parcours bypass - 2022

L'obésité et ses complications
La chirurgie de l'obésité
Menus et recettes

>>   Rejoignez-nous sur les réseaux  <<


Pour recevoir un e-mail à chaque nouvelle publication, inscrivez-vous ci-dessous à la Newsletter (promis, il n'y aura pas de spam) !

Bienvenue sur mon blog

Découvrez à travers ce blog près de vingt ans de lutte face à mon obésité dite "morbide" et mon diabète de type 2.

Régimes, échecs, déceptions, maladie, dépression, découragement, et... remontée de la pente grâce à la découverte de la chirurgie bariatrique.

Je vais m'appliquer à décrire ici mon parcours vers une sleeve gastrectomie, mon opération (2014) et ma perte de poids.

Vous y trouverez également désormais un petit bout de ma vie trois ans après, le récit de mes échecs des années 2017 et 2018, et enfin quelques nouvelles de ce que je suis devenue et de mes projets, aujourd'hui, à l'aube de l'année 2022.

Mail : blog.lighterlife@gmail.com
Nous rejoindre : sur le forum
Doctissimo : Lighter-Mary
Facebook : lighterlife.groupe
Twitter : @LighterLifeM
Discord : CttmBWdkZs


>>>>> Aide / en savoir plus 

Mots clés : Mary, obésité, sévère, morbide, chirurgie, bariatrique, anneau,  gastrique,ballon, intra-gastrique, by-pass, mini by pass, bypass, estomac, dérivation,  sleeve, gastrectomie, opération, surpoids, IMC, comorbidité, parcours, régime, poids, kilos,  menus, recettes, light, allégé, food, cuisine, repas, menus, mixé, mouliné, lisse, protéïnes,  diabète, glycémie, type, équilibré, malabsorption, vitamines, compléments, échec, perte de  poids, maigrir, amaigrissement, grossir, prise de poids, psychologue, psychiatre,  nutritionniste, diététicien, endocrinologue, hypnothérapie, thérapeute, hypnose, eriksonnienne, pneumologue, cardiologue, clinique, hôpital, hospitalisation,  ambulatoire, Louvière, Lille, Anjou, Angers, belle, ronde, sport, reprise, activité, contrôle, suivi, médical, complications, chirurgien, alimentation, thérapie, cognitive,  privation, régime, photos,  avant/après, avant, après, blog, forum, soutien

Publié par Mary

L'obésité, un véritable cauchemar pour la plupart des personnes qui en souffrent, qui sont affectées physiquement mais aussi moralement et socialement par la maladie. Je vous partage ces articles parce qu'ils permettent selon moi de mieux comprendre sa maladie et de se déculpabiliser quant aux impacts qu'elle a sur notre vie de tous les jours.
 

Source : http://obesite.ulaval.ca
Source : https://obesite.ooreka.fr

 

Complications et aspects psycho-sociaux de l'obésité

Plus l’obésité est importante, plus les risques de morbidité s’accroissent. Avec un IMC au-delà de 35, les risques de décès, maladie cardiaque, hypertension, etc., augmentent rapidement et, au-delà de 40, la montée est encore plus impressionnante. Les raisons de cette mortalité élevée sont multiples: maladie coronarienne, défaillance cardiaque, hypertension, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, diabète, insuffisance respiratoire, apnée du sommeil, embolie pulmonaire, néoplasie mammaire ou utérine, dégénérescence articulaire. L’indice de mort subite inexpliquée peut devenir même 40 fois plus élevé chez les obèses morbides que dans la population en général.

D’autres complications physiques non mortelles sont causées par l’excès de poids : la hernie diaphragmatique, le reflux oesophagien, l’incontinence urinaire, l’insuffisance veineuse périphérique, les varices, l’hypertension cérébrale (maux de tête), l’infertilité, les complications obstétricales et bien d’autres. Ce ne sont cependant pas les répercussions les plus néfastes de l’obésité morbide. À notre avis, et de l’avis du consensus des National Institutes of Health (NIH) des États-Unis, parmi les souffrances que cause l’obésité morbide, c’est le fardeau psychologique et social qui est le pire. L’obèse perd confiance, s’isole et ne fonctionne plus en société. C’est une situation qui mène au désarroi.

L’énumération de toutes les complications que peut causer l’obésité sévère est certes désagréable à entendre pour l’obèse, mais c’est là une vérité essentielle que son entourage et lui doivent connaître pour qu’un effort plus grand soit fait dans le but de l’aider à s’en sortir.

Source : http://obesite.ulaval.ca/obesite/morbide/aspects_psycho_sociaux.php


Les conséquences physiques de l'obésité

Les principales conséquences physiques de l'obésité sont le diabète, les maladies cardiovasculaires, l'arthrose et un taux de mortalité plus important.
Bon à savoir : les enfants en surpoids ou obèses sont exposés à un risque accru de troubles cognitifs et d'asthme dans l'enfance, puis de diabète, de maladies cardiovasculaires, de maladies respiratoires, de troubles mentaux et enfin d'infertilité à l'âge adulte.
 
Le diabète

Il existe deux types de diabète.

Le diabète de type 1 est un diabète insulinodépendant. Comme son nom l'indique, les personnes touchées par le diabète insulinodépendant sont dépendantes à l'insuline, car leur corps n'en fabrique pas. Le diabète de type 1 est une maladie génétique qui représente 10 % des diabètes.

Le diabète de type 2 est causé par l'obésité, la sédentarité et la vieillesse. C'est une hyperglycémie : un taux de sucre trop élevé dans le sang. Contrairement au diabète de type 1, le diabète de type 2 peut être soigné. Il représente 90 % des diabètes.

Les maladies cardiovasculaires

Une personne obèse est souvent touchée par une ou plusieurs maladies cardiovasculaires. Parmi les maladies cardiovasculaires causées par l'obésité, on retrouve :
- l'hypertension artérielle ;
- l'insuffisance veineuse ;
- le syndrome d'apnée du sommeil ;
- l'insuffisance cardiaque ;
- la dyslipidémie (l'hypertriglycéridémie)..
- L'arthrose

L'arthrose est également l'une des conséquences de l'obésité. C'est une maladie chronique qui se manifeste par des douleurs articulaires. Ces douleurs sont causées par une usure anormale des articulations.

L'excès de poids dû à l'obésité est responsable d'arthrose voire même, dans les cas les plus graves, d'arthrose invalidante. Cette arthrose touche la partie inférieure du corps. Chez la personne obèse, les articulations les plus touchées par l'arthrose sont :
- les hanches ;
- les genoux ;
- les chevilles ;
- les pieds.

Mortalité augmentée

Outre les nombreuses maladies susceptibles d'être causée par l'obésité, le fait d'être obèse augmente les risques de mortalité. En effet, au-delà de 25 kg/m², plus l'IMC est élevé, plus l'espérance de vie diminue.


Les conséquences psychologiques de l'obésité

La dépression est à la fois une cause et une conséquence de l'obésité.

Dépression

L'obésité est une maladie. L'obésité est difficile à combattre et laisse des marques visibles, mais aussi invisibles comme la dépression. La prise en charge psychologique et surtout de la dépression est incluse dans le traitement de l'obésité.

La dépression de la personne obèse peut être causée par :
- le rejet de son corps ;
- l'incompréhension de sa maladie par son entourage et par elle-même ;
- l'invalidité causée par le surpoids;
- la douleur;
- la discrimination.

À noter : chez les personnes obèses de plus de 50 ans on observe une importante diminution du volume de substance blanche au niveau du cerveau comparativement aux personnes minces. Néanmoins, ces différences ne se traduisent par aucune différence au niveau des capacités cognitives.

Discrimination

La discrimination est l'une des conséquences de l'obésité. Elle est causée par l'incompréhension de la maladie. Une personne obèse est souvent mal considérée comme malade, fainéante et avec une hygiène générale qui laisse à désirer.

La discrimination des obèses est aussi bien présente dans le cercle familial que dans l'environnement professionnel.

Source : https://obesite.ooreka.fr/comprendre/obesite-consequences
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article