Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Navigation sur le blog

Pour découvrir l'ensemble des articles classés par catégorie, utilisez le sommaire ci-dessous!

>>>  Sommaire et index des articles  <<<

Qui suis-je... ?

Mes petites pensées au quotidien

Post-opération: conseils / expérience

Mon parcours Sleeve - 2014
Reprise parcours 2018 (abandonné)
Parcours bypass - 2022

L'obésité et ses complications
La chirurgie de l'obésité
Menus et recettes

>>   Rejoignez-nous sur les réseaux  <<


Pour recevoir un e-mail à chaque nouvelle publication, inscrivez-vous ci-dessous à la Newsletter (promis, il n'y aura pas de spam) !

Bienvenue sur mon blog

Découvrez à travers ce blog près de vingt ans de lutte face à mon obésité dite "morbide" et mon diabète de type 2.

Régimes, échecs, déceptions, maladie, dépression, découragement, et... remontée de la pente grâce à la découverte de la chirurgie bariatrique.

Je vais m'appliquer à décrire ici mon parcours vers une sleeve gastrectomie, mon opération (2014) et ma perte de poids.

Vous y trouverez également désormais un petit bout de ma vie trois ans après, le récit de mes échecs des années 2017 et 2018, et enfin quelques nouvelles de ce que je suis devenue et de mes projets, aujourd'hui, à l'aube de l'année 2022.

Mail : blog.lighterlife@gmail.com
Nous rejoindre : sur le forum
Doctissimo : Lighter-Mary
Facebook : lighterlife.groupe
Twitter : @LighterLifeM
Discord : CttmBWdkZs


>>>>> Aide / en savoir plus 

Mots clés : Mary, obésité, sévère, morbide, chirurgie, bariatrique, anneau,  gastrique,ballon, intra-gastrique, by-pass, mini by pass, bypass, estomac, dérivation,  sleeve, gastrectomie, opération, surpoids, IMC, comorbidité, parcours, régime, poids, kilos,  menus, recettes, light, allégé, food, cuisine, repas, menus, mixé, mouliné, lisse, protéïnes,  diabète, glycémie, type, équilibré, malabsorption, vitamines, compléments, échec, perte de  poids, maigrir, amaigrissement, grossir, prise de poids, psychologue, psychiatre,  nutritionniste, diététicien, endocrinologue, hypnothérapie, thérapeute, hypnose, eriksonnienne, pneumologue, cardiologue, clinique, hôpital, hospitalisation,  ambulatoire, Louvière, Lille, Anjou, Angers, belle, ronde, sport, reprise, activité, contrôle, suivi, médical, complications, chirurgien, alimentation, thérapie, cognitive,  privation, régime, photos,  avant/après, avant, après, blog, forum, soutien

Publié par Mary

Coucou !

D'abord, je sors d'un RDV chez la psy. Elle m'a chaudement félicitée et m'a dit que j'avais vraiment fait des progrès, que mon parcours était un "très très bon parcours" et qu'elle me trouvait totalement métamorphosée, dans ma tête. Que j'avais plus rien avoir avec la personne qu'elle avait reçue en consultation la toute première fois, et que c'était vraiment vraiment positif pour la chirurgie. :)

Par contre une grosse ombre au tableau. Il y a deux semaines, j'ai passé beaucoup beaucoup de temps à écrire une loooongue lettre (~150 pages) à ma famille pour leur expliquer tout ce que je vous ai raconté ici. Je l'ai donnée à ma mère et à ma sœur juste avant d'aller passer une semaine chez elles dans le Sud, et ça s'est plutôt bien passé, elles ont compris la situation et on a pu en parler, enfin, j'ai pu me libérer et ça m'a fait du bien (donc somme toute une bonne nouvelle).

Et ce soir en rentrant, j'apprends qu'en fait ma mère a raconté la moitié de ma lettre à la moitié de la famille, dont les personnes à qui je voulais l'envoyer (mais j'attendais le "bon moment" parce que je voulais traiter les choses une après l'autre), mais également aux gens à qui je voulais pas du tout en parler, comme ma grand mère qui a la réputation de tout raconter au moindre membre de la famille en déformant tout à sa convenance...

J'vais avoir toute la famille sur le dos parce que je fais "les mauvais choix" blablablabla même ceux à qui j'ai rien demandé, et personne va me foutre la paix...
Elle a fait ça dans mon dos sans avoir le cran de m'en parler, elle l'a raconté à ma tante (à qui je voulais l'envoyer ces prochains jours, après avoir relu et peaufiné un peu) sans me le dire, histoire que je passe bien pour une conne auprès de ma tante à lui parler normalement sans la lui envoyer, et de l'inquiéter gratuitement...

Son excuse ? "Je parle sans réfléchir comme ma mère désolée".

J'me sens encore une fois trahie et déçue qu'elle ait pas été capable de comprendre (à travers la lettre) à quel point ça m'a déjà fait souffrir dans le passé, et que ça "recommence" si tôt après la lecture de la lettre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article