Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Navigation sur le blog

Pour découvrir l'ensemble des articles classés par catégorie, utilisez le sommaire ci-dessous!

>>>  Sommaire et index des articles  <<<

Qui suis-je... ?

Mes petites pensées au quotidien

Post-opération: conseils / expérience

Mon parcours Sleeve - 2014
Reprise parcours 2018 (abandonné)
Parcours bypass - 2022

L'obésité et ses complications
La chirurgie de l'obésité
Menus et recettes

>>   Rejoignez-nous sur les réseaux  <<


Pour recevoir un e-mail à chaque nouvelle publication, inscrivez-vous ci-dessous à la Newsletter (promis, il n'y aura pas de spam) !

Bienvenue sur mon blog

Découvrez à travers ce blog près de vingt ans de lutte face à mon obésité dite "morbide" et mon diabète de type 2.

Régimes, échecs, déceptions, maladie, dépression, découragement, et... remontée de la pente grâce à la découverte de la chirurgie bariatrique.

Je vais m'appliquer à décrire ici mon parcours vers une sleeve gastrectomie, mon opération (2014) et ma perte de poids.

Vous y trouverez également désormais un petit bout de ma vie trois ans après, le récit de mes échecs des années 2017 et 2018, et enfin quelques nouvelles de ce que je suis devenue et de mes projets, aujourd'hui, à l'aube de l'année 2022.

Mail : blog.lighterlife@gmail.com
Nous rejoindre : sur le forum
Doctissimo : Lighter-Mary
Facebook : lighterlife.groupe
Twitter : @LighterLifeM
Discord : CttmBWdkZs


>>>>> Aide / en savoir plus 

Mots clés : Mary, obésité, sévère, morbide, chirurgie, bariatrique, anneau,  gastrique,ballon, intra-gastrique, by-pass, mini by pass, bypass, estomac, dérivation,  sleeve, gastrectomie, opération, surpoids, IMC, comorbidité, parcours, régime, poids, kilos,  menus, recettes, light, allégé, food, cuisine, repas, menus, mixé, mouliné, lisse, protéïnes,  diabète, glycémie, type, équilibré, malabsorption, vitamines, compléments, échec, perte de  poids, maigrir, amaigrissement, grossir, prise de poids, psychologue, psychiatre,  nutritionniste, diététicien, endocrinologue, hypnothérapie, thérapeute, hypnose, eriksonnienne, pneumologue, cardiologue, clinique, hôpital, hospitalisation,  ambulatoire, Louvière, Lille, Anjou, Angers, belle, ronde, sport, reprise, activité, contrôle, suivi, médical, complications, chirurgien, alimentation, thérapie, cognitive,  privation, régime, photos,  avant/après, avant, après, blog, forum, soutien

Publié par Mary

Post-opération by-pass 2022 (J+3)

J+3 post-opération By-pass
********************************* 

Parcours by-pass, Angers, 2022.
*********************************

Semaine 1 (du 14 au 21 décembre) : première semaine post-op

Bypass J+3 : Jeudi (15/12)

Je me réveille assez tôt ce matin-là, vers 7h30. J’ai eu du mal à m’endormir et j’ai fini par sombrer assez tard, mais j’ai pas trop trop mal dormi, quelques réveils brefs et c’est tout. Je me sens pas en très grande forme, très ballonnée, un peu courbaturée au niveau du ventre et des épaules, et toujours cette douleur pointue dans la zone au bas de l’estomac qui ne s’estompe jamais vraiment. Je me lève assez rapidement, parce que la position allongée est vraiment difficile, j’arrive pas à bouger comme je veux et je trouve aucune position qui me soulage vraiment.

Je bois un peu et je m’installe dans mon fauteuil, je fais mes contrôles de glycémie, un comprimé de Lamaline et un de Spasfon. J’attends un peu, puis je me prépare mon premier petit déjeuner depuis mon retour : ½ mug de thé noir pas trop chaud (+ sucrette) et une cracotte (+ margarine St-Hubert, la seule que j’apprécie vraiment). J’ai un peu de mal à finir le thé, j’en bois les trois quarts et j’abandonne, je ne veux pas forcer. Mais la cracotte passe sans soucis, je fais attention à la tremper dans mon thé, bien mâcher chaque morceau, et attendre qu’il ait fondu dans la bouche avant de l’avaler.

Je ne ressens pas de nausées ni de malaise particulier, par contre la douleur est très présente, ça me lance au niveau de l’estomac, et certains mouvements sont vraiment difficiles (me retourner dans le lit, m’asseoir ou me lever du lit/du fauteuil/des toilettes). Je passe la matinée assise sur le fauteuil d’ordi sans trop bouger pour ne pas me faire mal, avec la bouillotte électrique sur le ventre, à regarder des vidéos sur YouTube.

L’infirmière à domicile, que j’attendais pour le début d’après-midi, est finalement arrivée en fin de matinée pour refaire mes pansements. Toujours rien à signaler, les cicatrices sont belles, pas infectées, pas sensibles du tout. Elle ne semble pas étonnée de mes douleurs et me dit de continuer les anti-douleurs qui m’ont été prescrits à heure régulière en attendant que ça passe. Le chirurgien ne m’a pas prescrit de pansements, mais seulement des compresses et du sparadrap. L’infirmière me refait une ordonnance pour pouvoir aller chercher des pansements, qui sont quand même plus pratiques à utiliser. Les soins ne durent que 2 petites minutes, puis elle s’en va.

Je note mes observations sur un petit carnet (prise de médicaments, aliments, heures et quantités des repas et collations, contrôles de glycémie, insuline, quantité d’eau bue sur la journée…etc.). D’habitude je le fais sur l’ordinateur, mais je trouve ça plus pratique d’avoir toute une journée sur une petite page de carnet tant que j’en suis à la réadaptation alimentaire. J’essaye de me forcer à boire suffisamment pour ne pas me retrouver toute déshydratée comme à la clinique. Je sors une bouteille de 1L tous les matins, je la garde en permanence à côté de moi et je prends une gorgée chaque fois que mes yeux se posent sur la bouteille. J’arrive jamais à 1L d’eau, mais encore une fois je veux pas forcer, je pense que ça sera plus facile quand j’aurai entièrement cicatrisé.

Pour la collation de ce matin-là, je mange ½ compote et un petit suisse nature (+ édulcorant Sugarly). La douleur ne passe pas, c’est vraiment pénible et très fatiguant, j’ai l’impression en permanence de devoir “retenir” mon ventre, toujours cette impression que ça tire, comme quand on a une tendinite et que le tendon peine à accompagner le muscle dans son mouvement. Je continue à me demander si ce sont les restes de gaz de la coelio qui l’intensifient ou si c’est vraiment les agrafes/sutures qui travaillent.

Ce midi-là, je sors deux galets de purée pomme de terre/navet/merlu mixé que j’allonge avec un peu de lait. Je peux manger environ 120gr avant de m’arrêter. Je me félicite d’avoir pris le temps de cuisiner avant mon hospitalisation, c’est super pratique et les purées sont vraiment bonnes. Je les trouvais un peu fades quand je les ai faites, au milieu de tous les autres aliments que je pouvais manger, mais là c’est top, elles ont vraiment du goût (légumes frais, bouillon cube et poisson blanc frais) et c’est pas prise de tête au moment des repas. J’ai 4 ou 5 types de purées différentes en stock, et je vais pouvoir alterner pendant ces 15 prochains jours. Je sors 2-3 galets d’une purée le matin pour le repas de midi, et 2-3 galets d’une autre l’après-midi pour le repas du soir, que je laisse dégeler tranquillement au frigo. Au moment du repas, 2min30 au micro-onde dans une petite marmite tupperware avec couvercle, et je mange ça directement dedans avec une petite cuillère. Pas besoin de me creuser la tête pour trouver une idée, aucun temps de préparation, très peu de vaisselle, mais des produits maison tout de même.

En début d’après-midi je décide d’aller faire un tour histoire de prendre l’air, me dégourdir les jambes, et faire circuler le gaz dans mon bidou si vraiment c’est lui qui m’embête. Je pars à la Poste et à la pharmacie (moins de 10min de marche de chez moi). Il fait toujours super froid, aux alentours de 0°C. La marche ça va, mais la douleur est vraiment pesante, j’ai l’impression que mon ventre tout gonflé pèse une tonne et me tire vers le bas à chaque pas. Je marche doucement, je force pas. J’ai pris le tram pour rentrer (3 arrêts).

En rentrant, j’arrive pile poil en même temps que le livreur Amazon qui avait un colis pour moi. Parfait, j’aurai pas à redescendre ! Et mon nouveau clavier est arrivé, je vais pouvoir de nouveau utiliser mon ordinateur. J’avais noyé mon clavier dans le tout dernier verre de Coca de ma vie, la veille de l’opération 😥 le Karma comme on dit. J’ai dû le changer, et le nouveau n’était pas encore arrivé.

Je remonte me mettre au chaud, plaid, bouillotte, fauteuil confortable et Nintendo Switch pour m’occuper pendant cet après-midi. Pour la collation, ½ compote et ½ velouté nature de Danone (c’est un peu plus riche qu’un yaourt nature, c’est au lait demi écrémé et crème fraîche, donc un peu plus épais, crémeux et doux) avec une cuillère à café d’édulcorant Sugarly en poudre.

Vers 17h, la douleur ne s’est toujours pas apaisée et a même tendance à s’intensifier. Je reprends un comprimé de Lamaline et un Spasfon, je maintiens mon ventre au chaud avec la bouillotte, j’essaye de marcher un peu et d’aller aux toilettes, mais rien n’y fait. Je continue à bien boire entre les repas, une gorgée par ci par là. Ce jour j’ai presque réussi à atteindre 75cl d’eau (les ¾ de ma bouteille) donc je suis assez contente.

Vers 19h, je me fais une autre purée (pomme de terre/carotte/jambon/Kiri), environ 100gr. Et pour la collation suivante vers 21h15, j’arrive à manger les ¾ d’un velouté nature de Danone.

23h, un comprimé de Tramadol (c’est ce qu’ils me donnaient à la clinique, et le soir ça m’empêche moins de dormir que la Lamaline) et de Spasfon, mon injection d’insuline et un sachet de Kéal Gé 1gr (protecteur gastrique liquide à avaler tel quel) puis je me mets au lit pour lire et trainer sur le téléphone. Mais c’est là que ça se complique. La position allongée me bloque totalement, et la douleur se réveille d’un coup. L’impression est très bizarre, comme si quand je veux me lever, mon corps était prêt à partir d’un côté alors que mon estomac ne veut pas suivre et tire vers l’autre côté, c’est insoutenable. Je suis allongée sur le dos, de mon côté du lit, et je ne peux plus bouger du lit parce que chaque fois que j’essaye de me retourner ou de me redresser, un grand élancement de douleur me stoppe net et je suis obligée de me rallonger pour reprendre mon souffle.

Le problème, c’est que même allongée sans bouger, ça me lance et me tiraille, je suis pas bien, j’ai mal en continu. Je sais pas quoi faire d’autre, alors je force un peu pour réussir à me lever. Je suis obligée de forcer pour me retourner sur le côté malgré la douleur (et c’est difficile, n’oublions pas que je pèse 115kg à ce moment-là et ai très peu de force musculaire), et je m’agrippe au côté du sommier avec le bras opposé pour me redresser. Je regrette amèrement d’être sortie de la clinique (le lit médicalisé aidait vraiment, avec la poignée au dessus du lit et les barrières de chaque côté), et d’être seule à la maison sans pouvoir appeler à l’aide pour qu’on me donne un appui pour me lever). Je me retrouve assise sur le bord du lit, sciée en deux par la douleur. Mais ça va, ça pourrait être pire. Une fois assise, avec le ventre qui “repose” sur mes jambes, ça passe assez vite et ça devient supportable. 

J’ai envie de pleurer. Je sais pas quoi faire, j’ai mal, et peur un peu. Je sais que tout le monde a été rassurant, qu’il n’y a pas vraiment lieu de s’inquiéter et que tant que “tout va bien à part la douleur”, c’est pas grave, et c’est normal. Mais je suis épuisée, j’ai froid, j’ai eu mal toute la journée, je manque de sommeil, et je sens l’influence du Tramadol sur mon cerveau (en général, c’est un médicament qui me met KO et me fait dormir, mais peut aussi avoir tendance à nourrir mon anxiété/paranoïa si une crise a le malheur de se déclencher au même moment), j’ai juste besoin de dormir et de me reposer là.

Mais je peux pas trop bouger. Quand j’ai trouvé une position où la douleur se tait c’est stable, mais quand je bouge ça m’élance fort. J’arrive à me lever au bout d’un moment en prenant appui sur le fauteuil à côté de mon lit, et je marche un peu dans l’appart, en tenant mon ventre avec mes bras pour lutter contre cette impression que mon estomac/intestin tire dans le sens opposé à celui dans lequel je vais. Je tourne en rond dans le froid, je m’adosse sur le plan de travail de la cuisine, je m’appuie sur le dossier du fauteuil, mais aucune position ne semble mieux que les autres. 

Je me demande brièvement qui je pourrais appeler si ça passe pas. L’infirmière ? Le chirurgien ? Mais on est en plein milieu de la nuit… les urgences, alors ? Je ne crains pas suffisamment la complication pour appeler ou me déplacer. Au fond de moi, je sais qu’il n’y a rien de grave, et que c’est juste un mauvais moment NORMAL à passer. Je ne me sens pas mal, pas de malaise, pas de fièvre, pas de palpitations, pas d’essoufflement, pas de vomissements, pas de saignements. J’arrive à boire, j’ai pu manger toute la journée, je peux marcher. Et les douleurs ne semblent pas liées aux prises alimentaires ou boissons. C’est juste… les suites normales d’une opération lourde qui comprend plusieurs sections d’un organe déjà sensible qui se retrouve maintenant bourré de corps étrangers (agrafes). C’est normal, c’est pas grave.

Je tourne en rond comme ça pendant je sais pas combien de temps, j’ose pas me recoucher, je suis un peu choquée, j’ai peur que ça recommence… mais je finis par être obligée de céder, je suis éreintée je tiens plus debout, je vais pas rester plantée là toute la nuit... Vers 3h du matin, je retourne m’allonger dans le lit. J’ai toujours mal, mais c’est un peu “moins pire” alors je sers les dents, et j’essaye de me caler bien à plat sur le dos, avec la bouillotte calée contre moi, et je finis par m’endormir, entre 3 et 4h.


(Illustration de l'article : image trouvée sur Pinterest ici.)

Un grand mélange de bureau / ordinateur / télé / table à manger / coin médical !

Un grand mélange de bureau / ordinateur / télé / table à manger / coin médical !

Carnet d'observations : Journée post-bypass J+3

Carnet d'observations : Journée post-bypass J+3

Post-opération by-pass 2022 (J+3)

A titre purement indicatif, je vous mets à la suite les dates des RDV suivants (qui seront possiblement modifiés et ajustés au fil du parcours) juste pour que vous ayez une idée de ce à quoi vous attendre pour la suite !

- 06 avril 2022 : Décision et premiers appels
- 15 avril 2022 : RDV diététicienne 1 (Adèle de l’HTP, à la clinique de l’Anjou)
- 19 avril 2022 : RDV psychologue privée (Mme. Le Manac’h, à Angers)
- 25 avril 2022 : RDV prise de sang (Andébio, Angers à la Roseraie)
- 28 avril 2022 : 1er atelier HTP (les groupes d'aliments - comportement alimentaire - initiation renforcement musculaire)
- 04 mai 2022 : 1er RDV chirurgien (Dr. Becouarn, à la clinique de l’Anjou)
- 05 mai 2022 : ORL et test d'apnées du sommeil (Dr. Desvaux, à la clinique de l’Anjou)
- 12 mai 2022 : RDV Gastro prévision fibroscopie (Dr. Pateu, à la clinique de l’Anjou)
- 16 mai 2022 : RDV Psychiatre (Dr. Emeriaud via WhatsApp)
- 16 mai 2022 : Résultats RDV ORL (Dr. Desvaux, à la clinique de l’Anjou)
- 17 mai 2022 : HTP 2 (Batch cooking - Estime de soi)
- 19 mai 2022 : RDV Cardio (Dr. Berthelot, au village santé de Trélazé)
- 19 mai 2022 : RDV Psy 2 (Mme. Le Manac’h, à Angers)
- 24 mai 2022 : RDV diet 2 (Mme. Desvaux, à la clinique de l’Anjou)
- 30 mai 2022 : RDV endocrino (Dr. Tournant, à la clinique de l’Anjou)
- 13 juin 2022 : RDV anesthésiste (Dr. Prime, à la clinique de l’Anjou)
- 14 juin 2022 : HTP 3 (initiation boxe - restriction cognitive - collations)
- 16 juin 2022 : RDV généraliste (Dr. Éric Boudaud, à Angers)
- 21 juin 2022 : RDV Psy 1 (Mme Salvetti psychologue, à Angers)
- 24 juin 2022 : RDV fibroscopie sous AG (à la clinique de l’Anjou, hospitalisation une journée + nuit)
- 02 juillet 2022 : Appeler secrétariat pour prendre RDV avec Dr. Émeriaud
- 04 juillet 2022 : RDV diet 3 (Mme. Desvaux, à la clinique de l’Anjou)
- 11 juillet 2022 : RDV psy 2 (Mme. Salvetti, à Angers)
- 03 août 2022 : RDV psy 3 (Mme Salvetti, à Angers)

- 04 août 2022 : HTP 4 - Préparation à la chirurgie
- 12 août 2022 : Test d’effort (Dr. Berthelot, à l’institut du cœur près de la clinique St. Joseph de Trélazé)
- 17 septembre 2022 : Atelier Psy sur l’alimentation (Mme Salvetti, à Angers)
- 19 septembre : RDV psy 4 (Mme Salvetti, à Angers)
- 21 septembre : RDV diététicienne (Mme. Desvaux, à la clinique de l’Anjou)
- 27 septembre : HTP 5 - Gestion des sorties et évolution de la qualité de la vie
- 29 septembre : RDV bilan psychiatre (Dr. Emeriaud, à la clinique de l’Anjou)

- 06 octobre 2022 : Commission (acceptée)
- 11 octobre 2022 : RDV pré-opératoire chirurgien (Dr. Becouarn, à la clinique de l’Anjou)
- 14 octobre 2022 : Prise de sang au labo pour l’anesthésiste
- 18 octobre 2022 : Appel endocrinologue (Dr. Tournant, Clinique de l’Anjou)
- 19 octobre 2022 : RDV psychologue de l’HTP (Mme. Coué, Maison médicale Angers Grand Maine)
- 21 octobre 2022 : RDV pré-opératoire anesthésiste (Dr. Biotteau, à la clinique de l’Anjou)
- 22 octobre 2022 : Appel Caroline (secrétaire du Dr. Becouarn, Clinique de l’Anjou)
- 24 octobre 2022 : Prise de sang labo (Lab Ouest, Angers Roseraie)
+ SMS Caroline (secrétaire Dr. Becouarn, Clinique de l’Anjou)
- 28 octobre : RDV sophrologue (Mme. Borras, Maison médicale Angers Grand Maine)

- à partir du 20 octobre 2022 : Examens labo pour test PCR et dosage de gaz du sang (repoussé)
- 31 octobre 2022 : première date de by-pass (repoussée)

- 04 novembre : RDV endocrinologue (Dr. Tournant, Clinique de l’Anjou)
- 04 novembre : RDV chirurgien + secrétaire (Dr. Becouarn, Clinique de l’Anjou)
- 16 novembre : RDV psychologue (Mme. Coué, Maison médicale Angers Grand Maine)
- 18 novembre : RDV labo prise de sang (Labouest Angers Roseraie)
- 25 novembre : RDV sophrologue (Mme. Borras, Maison médicale Angers Grand Maine)

- 01 décembre : RDV bilan endocrinologue (Dr. Tournant, Clinique de l’Anjou)
- 02 décembre : RDV anesthésiste pré-opératoire (Dr. Tesson, Clinique de l’Anjou)
- 02 décembre : RDV labo carte de groupe sanguin (LabOuest, Clinique de l’Anjou)
- 07 décembre : RDV psychologue 3 (Mme. Coué, Maison médicale Angers Grand Maine)
- 10 décembre 2022 : Examens labo pour test PCR et RAI 

- 12 décembre : By-pass nouvelle date (entrée à 11h, opération à 14h) et hospitalisation

- 14 décembre 2022 : retour à domicile et appel cabinet d’infirmiers libéraux
- Semaine du 14 au 21 décembre : première semaine post-op
- 22 décembre 2022 : RDV diet post-op (Adèle, clinique de l’Anjou)
- Semaine du 22 au 29 décembre : 2ème semaine post-op
- Semaine du 30 déc. au 06 janv. : 3ème semaine post-op
- 04 janvier 2022 : RDV sophrologue 3 (Mme. Borras, Maison médicale Grand Maine)
- 04 janvier 2022 : RDV psychologue 4 (Mme. Coué, Maison médicale Grand Maine)

- 06 janvier 2022 : RDV chirurgien post-op (Dr. Becouarn, clinique de l’Anjou)
- 16 janvier 2022 : RDV endocrinologue bilan post-op à 1 mois (Dr. Tournant, Clinique de l’Anjou)

- à partir du 12 mars 2023 : RDV endocrinologue bilan diabète à 3 mois
- 14 mars 2023 : RDV psychiatre bilan post-op à 3 mois (Dr. Emeriaud, clinique de l’Anjou)
- à partir du 12 juin 2023 : RDV endocrinologue bilan diabète à 6 mois
- à partir du 12 juillet 2023 : RDV psychiatre bilan à 7 mois
- à partir du 12 décembre 2023 : RDV chirurgien bilan post-op à un an

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article